Pfizer

Témoignage d'Élisabeth Ravon, effets secondaires graves suite à l'injection génique

Par Le 09/10/2022

Bonjour,
Voila mon histoire:

A mon âge (70 ans) j’étais en excellente santé, optimiste, active et sportive.

Jusqu’à ce que je me fasse vacciner (Pfizer) en septembre 2021. J’avais résisté, mais fini par céder aux pressions de l' entourage.

C’est alors que les ennuis ont commencé: problème de peau , douleurs auxquelles je n’ai pas trop prêté attention. Mais soudain douleurs lombaires, alors que je n’avais jamais eu mal au dos. Ostéopathie, anti inflammatoires…. mais mon état n’a cessé de s’aggraver, maintenant je suis paralysée par une cruralgie doublée d’une sciatique à la jambe droite.
Radios, IRM, Impossible de déterminer la cause. Bien sûr, personne ne peut croire que cela soit du à la vaccination, et je ne peux rien prouver.
Si au moins autant de moyens étaient déployés pour soigner , qu’il y en a eu pour vacciner à tout va!
Mais non, lorsqu’il s’agit de soins, plus personne. Désert médical. 3 mois pour consulter un spécialiste qui vous expédie en 15 mn et ne vous laisse pas placer un mot.

Bilan: j’étais en bonne santé, on m’a obligée à me faire vacciner alors que je n’avais rien demandé, et maintenant que je suis à terre, à moi de me débrouiller comme je peux.

Merci pour votre action.

A bientôt pour d’autres nouvelles.

Élisabeth Ravon

Doctothon : Plus de 200 médecins s'expriment pendant 24h (vidéos)

Par Le 14/12/2021

Doctothon

Belle réussite du Doctothon,

du vendredi 10 décembre au samedi 11 décembre 2021 !

Merci à tous les docteurs qui ont rendu cette aventure possible.

12 millions de vues ! Plus personne ne pourra dire "Je ne savais pas".

Partie 1

Partie 2

Partie 3

Partie 4 (fin)

injection expérimentale anti covid les victimes israéliennes témoignent (video)

Par Le 05/12/2021

The Testimonies Project: risques de la vaccination covid, des victimes israéliennes témoignent
( www.vaxtestimonies.org)

La FDA demande 55 années pour examiner et publier les informations sur le vaccin Pfizer-BioNTech et ainsi les rendre accessibles au public

Par Le 28/11/2021

Foia

Alors qu’un groupe de médecins a demandé des informations sur l’approbation du vaccin Pfizer Covid en vertu de la loi sur la liberté d’information, la FDA a proposé de publier les documents… à 500 pages par mois. Compte tenu de la quantité totale, cela prendrait environ 55 ans au total. Pendant ce temps, le chien de garde américain du médicament (FDA) a eu besoin d’un peu plus de 100 jours avant de donner le feu vert pour l’homologation du vaccin anti-Covid de Pfizer-BioNTech.

Lire l'article

Voir aussi : Karen Kingston : Les vaccinés rendent malades les non-vaccinés (vidéo)

Dans Articles

Taïwan interrompt la deuxième dose du vaccin Pfizer pour les 12-17 ans en raison d’un risque de myocardite.

Par Le 11/11/2021

Taiwan interrompt la deuxième dose du vaccin Pfizer pour les 12-17 ans en raison d’un risque de myocardite.

Le CECC déclare que l’approbation des vaccins COVID pour les enfants de moins de 12 ans ne sera pas envisagée tant que la question de la deuxième dose n’aura pas été réglée.

By George Liao, Taiwan News, Staff Writer 2021/11/10 15:42

Taiwan myocardites

TAIPEI (Taiwan News) – Le chef du Centre central de commandement des épidémies (CECC), Chen Shih-chung (陳時中), a déclaré mercredi (10 novembre) qu’un groupe d’experts a décidé de suspendre l’administration des deuxièmes doses du vaccin COVID de Pfizer-BioNTech (BNT) aux enfants âgés de 12 à 17 ans, car on craint qu’il n’augmente le risque de myocardite.

Des cas de myocardite (inflammation du muscle cardiaque) et de péricardite (inflammation de la paroi externe du cœur) ont été signalés après la vaccination au BNT d’enfants âgés de 12 à 17 ans. Selon les statistiques américaines, le risque de myocardite chez les jeunes après avoir reçu la deuxième dose de BNT est 10 fois plus élevé qu’après la première dose, rapporte CNA.

Certains pays ont adapté leurs politiques concernant l’administration des vaccins COVID-19 aux adolescents. Par exemple, Hong Kong est passé de deux doses de BNT à une seule dose pour les 12-17 ans. Le Royaume-Uni a fait de même en recommandant une seule dose pour les enfants âgés de 12 à 18 ans, selon CNA.

Chen a déclaré que le Comité consultatif pour les pratiques de vaccination (ACIP) du ministère de la Santé et des Affaires sociales a décidé de suspendre l’administration de la deuxième dose de BNT à ce groupe d’âge pendant deux semaines, période pendant laquelle les experts et les médecins des Centres de contrôle des maladies (CDC) examineront les 16 cas de myocardite chez les adolescents après la vaccination BNT avant de prendre une décision finale sur l’opportunité de procéder à la deuxième injection.

Des données internationales seront également consultées avant que la décision finale ne soit prise, a déclaré le chef du CECC, ajoutant qu’actuellement, les enfants âgés de 12 à 17 ans sont vaccinés avec deux doses dans le monde entier, sauf à Hong Kong et au Royaume-Uni.

Quant à savoir si les vaccins COVID-19 seront approuvés pour les enfants âgés de 5 à 11 ans, M. Chen a déclaré que la question ne sera pas examinée tant que la question de la deuxième dose pour les enfants de 12 à 17 ans ne sera pas réglée.

Voir aussi : Taïwan plus de morts après l'injection que par le covid lui-même (vidéo)

Sources : https://resistance-mondiale.com/taiwan-interrompt-la-deuxieme-dose-du-vaccin-pfizer-pour-les-12-17-ans-en-raison-dun-risque-de-myocardite
https://www.taiwannews.com.tw/en/news/4340862

Dans Articles

L’immunité naturelle plus efficace que le vaccin selon des chercheurs de Pfizer

Par Le 08/10/2021

Par JULIEN G. - Dans une nouvelle vidéo secrète du Project Veritas, plusieurs scientifiques de Pfizer ont admis que les anticorps offrent une protection égale ou supérieure contre COVID-19 par rapport au vaccin.

Cette vidéo d’infiltration montre au grand jour une surveillance drastique des employés de Pfizer.

Victime d’une censure accrue, à l’instar de Trump, le patron de projet Veritas a profité de cette nouvelle bombe pour adresser un message au patron de Facebook.

1.Projet Veritas frappe encore

Cette vidéo montre trois responsables de Pfizer affirmant que les anticorps acquis naturellement offrent une protection égale, voire supérieure, contre le virus par rapport aux injections d’ARN messager.

L’un de ces responsables était Nick Karl, un scientifique de Pfizer, explique que les anticorps sont probablement plus efficaces que la vaccination

Chris Croce [désigné dans la vidéo comme “Pfizer Senior Associate Scientist”-NDLR] a corroboré l’affirmation de Karl sur la supériorité de l’immunité COVID sur le vaccin et a déploré que les résultats de Pfizer l’emportent sur la santé publique.

Il explique que la firme s’enrichie avec de l’argent « COVID » avec une finalité de bénéfice et non de santé publique.

La quatrième vidéo de Veritas est devenue virale et était à la mode sur Twitter hier, dans les deux heures qui ont suivi la diffusion de la vidéo, celle-ci a été vue 600 000 fois.

Projet Veritas n’en a pas fini avec Pfizer :”Si ils pensent que nous avons fini de les dénoncer, nous leurs recommandons d’y repenser. Un dénonciateur va rendre public TRÈS PROCHAINEMENT d’autres révélations qui feront l’effet d’une bombe.”

2.Des employés sous haute surveillance

Le troisième scientifique de Pfizer, Rahul Khandke, a avoué que son entreprise exigeait de ses employés qu’ils gardent du public des informations précieuses sur l’immunité naturelle.

Il affirme que par de nombreux séminaires, les employés sont formatés à relater que le vaccin est plus sûr que de contracter réellement COVID.  

« Nous devons rester assis là pendant des heures et des heures et écouter comme des enfants sages, vous ne pouvez pas en parler en public» a déclaré Khandke.

Cette vidéo montre, au grand jour, la pression extrême qui pèse sur les employés de Pfizer et l’omerta qui règne autour de l’entreprise.

3.James O’Keefe met, aussi, en garde Mark Zuckerberg

Après des centaines de milliers de vues, Instagram a retiré la vidéo de la partie 4 du compte de Veritas et Facebook a menacé de bannir leurs comptes.

Dans une vidéo, O’Keefe adresse un message, clair et limpide, au PDG de Facebook, Mark Zuckerberg : “S’il vous plaît, faites-le. S’il vous plaît, bannissez-moi.”

Il annonce qu’un membre de Pfizer va rendre public et se livrer un dossier à Project Veritas. Ce document contiendra des documents et des emails provenant du plus haut niveau de l’entreprise.

Il exhorte Zuckerberg de le censurer pour montrer au monde entier quel genre d’entreprise est Facebook.

Projet Veritas n’en n’a pas terminé avec ces vidéos d’investigations chocs, visant à exposer la corruption au plus haut niveau.

Après les Pandora Papers, certains lobbyistes et gouvernements qui s’engouffrent inexorablement dans la 3e dose, devraient commencer à trembler.

Source : Le Courrier des Stratèges

Tract à distribuer. Nous recherchons des volontaires

Par Le 10/12/2021

Comme nous en avions l'intuition, le gouvernement qui avait dit "pas avant 2022" pour l'injection des 5-11 ans nous a encore menti pour pouvoir nous prendre de court et appliquer son plan machiavélique d'injection de produits géniques expérimentaux aux plus jeunes.
La vaccination non-obligatoire aux 5-11 ans sera ouverte à partir du 15 décembre pour les enfants fragiles.
La plupart des gens survolant les mesures vont certainement faire l'amalgame avec le pass sanitaire et les faire injecter avant de partir en vacances.

Je vous demande de partager ce flyer au maximum, sur Facebook et ailleurs. Nous cherchons également des volontaires pour distribuer des tracts à partir du 13 décembre 2021.

Contactez-moi par mail : la-corse-en-colere@laposte.net

Télécharger le flyer (2 sur un A4)

Flyer imprimante couleur