Témoignage du père de Karine, décédée après sa troisième injection Moderna

Le 24/12/2022 1

Dans Témoignages vaccins

Karin

Ceci est le Témoignage de Dominique BAUDINAUD, père de Karine :

En septembre 2021, ma fille Karin qui avait 46 ans avait fait un parcours médical pré-opératoire d’une semaine bloquée, dans un hôpital de Bordeaux parce qu'elle voulait se faire opérer d’un Bypass de l’estomac.

Elle y a consulté un Cardiologue, un Psychiatre, une Diététicienne, des Biologistes, etc ...

Tous les examens effectués n’ont montré aucune restriction pour qu’elle puisse effectuer cette procédure chirurgicale.

En Décembre 2021, elle avait fait un bilan sanguin complet impeccable...

Pas de maladie génétique non plus.

Elle était parfaitement au courant de ma grande méfiance, depuis le début, envers ces pseudo vaccins qui était proposés mais, pour son travail et pour nourrir ses 2 enfants, elle avait été obligée de se faire injecter 2 puis une 3ème dose de Moderna respectivement en Mai, Juin et Décembre 2021 et elle ne s’était plainte d’aucun effet secondaire.

Elle était même contente qu’on lui ai dit que ça serait du Moderna parce que les noms des autres produits ne lui plaisaient pas !

Le 4 Janvier 2022 elle a passé un Echo-Doppler du foie pour son parcours pré-opératoire et cet examen, que nous avons eu quelques jours après au domicile de ma fille, s’est avéré lui aussi sans aucun problème particulier non plus.

Tout allait bien ...

Sauf que ... 1/4 d’heure après cet Echo-Doppler, sur le parking de l’hôpital elle s’écroule, non loin de sa voiture et elle pourra juste dire : «Je ne me sens pas bien» ... et puis elle est tombée dans le coma.

Après sa prise en charge à l’hôpital elle est placé en coma artificielle puis, après qu’ils aient constaté l’étendue des problèmes, elle était considérée inopérable et a été déclarée en coma dépassé ... elle était morte.

Le médecin de l’hôpital qui s’est occupé d’elle nous a avoué qu’il ne comprenait pas du tout ce qui avait pu lui arriver. Il écrira dans son compte-rendu qu’elle avait brutalement eu d’énormes quantités de caillots sanguins dans tout le corps et les membres, des AVC cérébraux massifs, que les reins et la rate étaient morts et que le coeur ne fonctionnait plus qu’à 50%.

Tout ça en 1/4 d’heure !!!

L’injection anti-covid Moderna l’avait tuée.

Je peux affirmer actuellement que toutes les autres marques de ces produits sont tout aussi potentiellement mortelles !

Depuis cette date, j’ai fait énormément de recherches sur internet, j’ai obtenu les compte-rendus et les dossiers complets de ma fille, j’ai fait une déclaration de Pharmacovigilence ... et puis, un jour des informations venues de plusieurs sources et de nouveaux contacts que je m’étais fait, m’ont affirmé qu’il ne pouvait en être autrement ... ce sont les contenus potentiellement mortels, ceux dont personne ne veut entendre parler, qui l’ont fait mourir ... et tout particulièrement le graphène.

Certains de mes contacts laissent entendre que, tout comme la 5G peut s’avérer très nocive pour les personnes injectées, il était envisageable que, pour que ça se passe juste après cet Echo-Doppler, c’est que les ondes électro-magnétiques de ce dernier avaient servi d’activateur final du Graphène.

Adieu ma fille !

Merci d’avoir écouté mon témoignage.

 

L'intégralité des données chronologiques de la mort de ma fille se trouve dans mon dernier Blog

 

Dans cette vidéo j'explique comment ma fille est décédée après avoir reçu la 3ème dose de Moderna.

Vous pouvez contacter Dominique sur son mail, il souhaite regrouper toutes les familles victimes des effets indésirables graves ou décès post-injection.Mail domi temoignage

Vous trouverez également sur sa chaîne vidéo d’Odysee ses différentes documentations.

 

Commentaires

  • Laure ANTONI

    1 Laure ANTONI Le 24/12/2022

    Bonjour, je me joins à ce monsieur pour exprimer ma compassion, ma révolte surtout, en tant que militante anti ce vaccin là, loin de faire l'apologie des autres cela dit, car ma maman est décédée le 20 février 2022 suite à un cancer foudroyant de l'ovaire en 4 mois, résultant de 2 doses d'Astrazeneca administrées par le médecin du village de Murato dans le Nebbiu. Le médecin a fait du porte à porte pour vacciner la population du village, ma mère ne l'aurait jamais fait si elle n'avait pas suivi par "conscience" des proches du milieu médical l'ayant plus qu'incitée à "agir de façon citoyenne" pour quelque décret intelligent mettant en cause des non vaccinés qui auraient contaminé des personnes âgées de 90 ans, vaccinées 3 fois et proche de la mort, décédées du COVID ...
    De nombreuses personnes sont décédées au village, d'autres ont eu des maladies ou des aggravations de leur état de santé affecté suite au vaccin.
    Puisque tout le monde le dit verbalement, je me permets de l'écrire afin que cela reste dans les mémoires, afin de le lire et le relire, pour ceux qui n'auraient pas bien compris la résultante des actions de Big Pharma. Je parle au nom de ceux qui n'osent pas, ceux qui ont peur de se fâcher, ceux qui restent dans l'ombre, car je n'ai rien à perdre en ce qui me concerne j'ai déjà perdu l'essentiel.
    Je suis Laure Antoni, j'exprime des faits comme depuis le début, lors de la création du groupe Facebook "La Corse en Colère" dont je suis à l'origine et avec l'aide précieuse de Dumè qui donne énormément de sa personne en ayant fait ce site Internet à ses frais.

Ajouter un commentaire

Anti-spam